Mes coordonnées

Pour me contacter : esox51@wanadoo.fr

 

Recherche toutes documentations (originales ou copies) permettant de dater les pièces présentées.

Actualités

Recherche chrono-réveil Albert VILLON

Dernières mises à jour

2016 : Rajout de 74 pièces et documents divers. Refontes et modifications pages.

03/2017 : Rajout documentations / Création page hors-sujet.

04/2017 : Rajout 09 pièces et 06 divers.

Historique

Fondateur : Albert Villon

Associés : Paul Duverdrey et Joseph Bloquel

 

  • 1867 : Albert Villon fonde son atelier d'horlogerie.
  • 1885 : Association entre Albert Villon, Paul Duverdrey et Joseph Bloquel.
  • 1er janvier 1886 : Création de la société à nom collectif "Albert Villon, Duverdrey et Bloquel" à Saint-Nicolas d'Aliermont (seine inférieure).
  • 15 octobre 1897 : Duverdrey et Bloquel rachétent l'usine de St Nicolas d'Aliermont. 
  • 1902 : Société à nom collectif "Duverdrey et Bloquel" suite au départ d'Albert Villon.
  • 1907 : Duverdrey et Bloquel créent l'appellation "Réveils Bayard".
  • 21 mai 1911 : Décès de Paul Duverdrey remplacé par son fils Robert Duverdrey.
  • 02 décembre 1916 : Société anonyme "Société des Anciens Etablissements Duverdrey et Bloquel".
  • 1922 : Décès de Joseph Bloquel remplacé par Louis Guilbert.
  • 1928 : Dépôt de la marque "Bayard" référence au personnage historique, le chevalier "sans peur et sans reproche".
  • 1930 : Fabrication du premier réveil-animé : Mickey Mouse.
  • 1935 : Installation des premières chaînes de montage pour réveils.
  • 04 septembre 1942 : Réquisition d'ouvriers de "Bayard" pour partir en Allemagne.
  • 26 septembre 1947 : Décès de Robert Duverdrey remplacé par Raphaël Hennion.
  • Mai 1950 : "Bayard" s'implante à Casablanca au Maroc.
  • Août 1955 : Création de la société "Famous" à Bonnières-sur-Seine pour la fabrication de réveils sous licence "Bayard".
  • Août 1959 : Edmond Forest devient le nouveau président directeur général.
  • 1961 : "Bayard" ferme son atelier au Maroc et en ouvre un nouveau à San-Sébastian en Espagne où les réveils sont vendus sous la marque O'Bayardo.
  • 14 décembre 1962 : "Société des Anciens Etablissements Duverdrey et Bloquel" devient "Société anonyme Réveils Bayard".
  • 1963 : Fin de la marque O'Bayardo.
  • Août 1964 : Fin de la société "Famous".
  • 1967 : La société Bayard fabrique 1 200 000 mouvements pas an.
  • Septembre 1978 : La marque "Jaeger" entreprise suisse du groupe MATRA de Jean Luc Lagardère devient majoritaire de la "Société des Réveils Bayard".
  • Mars 1980 : Edmond Forest est remplacé par Francis Amyot du Mesnil Gaillard.
  • Octobre 1980 : Alain Beaud cadre de "Jaeger" devient le nouveau directeur.
  • 24 janvier 1984 : Dépôt de bilan de la société "Bayard".
  • 17 avril 1984 : Création de la "Nouvelle Société des réveils Bayard".
  • 03 juin 1986 : Dépôt de bilan de la "Nouvelle Société des réveils Bayard".
  • 16 mars 1987 : Reprise de la société "Bayard" par la centrale d'horlogerie-bijouterie "Laval" avec 50 ouvriers.
  • Juin 1988 : Cessation d'activité.
  • du 27 février au 02 mars 1989 : Vente aux enchères publiques des matériels de la société "Bayard".
  • Octobre 1992 : Le site de l'usine "Bayard" à Saint-Nicolas d'Aliermont est reconnu contaminé par des matériaux radioactifs.
  • 2000 : Fin de décontamination du site. 
  • 2013 : Début de démolition.
  • 2015 : Création d'un espace paysager sur l'ancien site Bayard.

La société Spiero

Même si la société des Réveils Bayard n'exite plus, le nom BAYARD est toujours associé à l'horlogerie. En effet la marque à été rachetée par la société Spiero, entreprise alsacienne qui commercialise de nos jours des réveils, régulateurs et autres pendules. La renommée associée à ce nom lui permettant de vendre différents modèles.

 

Ces pièces ne sont cependant plus fabriquées en France. Cet élément est à prendre en compte lors de l'achat d'un réveil sur une brocante ou autre lieu de vente. En effet si la mention "Made in France" n'apparaît pas sur la pièce il est probable qu'il s'agisse d'un modèle Spiero.

 

Pour les différencier regardez bien le logo BAYARD dont la typographie est spécifique à ces modèles. Pour les plus curieux je détiens un catalogue de la marque présentant plusieurs pièces.

 

Tous droits réservés